Histoire invraisemblable: ce garçon de quatre ans est mis au lit chaque nuit par son ami berger allemand

Cette histoire peut vous paraître invraisemblable. Un petit enfant de quatre ans est mis au lit chaque nuit par son ami à quatre pattes. C’est un berger allemand très intelligent et dévoué.

On sait qu’à l’heure du coucher, les jeunes enfants peuvent devenir confus, s’ils n’ont pas envie de dormir. De nombreux parents ont du mal à coucher leurs bébés sans trop de bruit.

Il y a beaucoup d’enfants qui ont besoin d’un peu d’aide pour dormir. Alors, les parents utilisent divers moyens pour les faire dormir, par exemple, des jouets en peluche.

Mais regardez qui est cet ami qui vient à la rescousse des parents.

C’est Baron, le berger allemand. Le chien de compagnie est devenu le meilleur ami et la nounou du petit garçon. Ce toutou géant, très aimant et sage, aide très activement son ami humain nommé Alexander à se préparer à aller au lit.

Les parents n’apparaissent nulle part dans cette vidéo. Évidemment, ils filment ce rituel du coucher très mignon avec le chien Baron et le bébé Alexander.

Au début, Baron aide son ami humain à remettre tous ses jouets dans le coffre à jouets. Le bambin est déjà en pyjama. Alors, il est temps de se mettre au lit. Puis arrive l’heure du conte.

Barron s’allonge sur le petit lit avec Alexander et le garçon lit au chien une histoire avant de s’endormir. Et puis, lorsque le petit s’endort, Baron se lève, le couvre soigneusement, éteint la lumière et va se coucher lui aussi.

Regardez la vidéo et vous verrez à quel point ce chien est intelligent!

Merci de partager cette publication avec votre famille et vos amis!
La Petite Gamme
Laisser un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Histoire invraisemblable: ce garçon de quatre ans est mis au lit chaque nuit par son ami berger allemand
Quand papa souffle les bougies de son gâteau d’anniversaire, certaines de ses six filles n’étaient pas contentes