Cette femme avait un objet caché sur elle lors d’une IRM, ce qui s’est passé ensuite va vous faire grimacer

C’est l’une des premières questions qui vous seront posées lors d’un examen IRM : « Avez-vous des objets métalliques sur vous ? ». Une Américaine a jugé bon de mentir. Pour le pire.

Dans la vie, certaines personnes contournent les règles pour profiter d’une situation , tandis que d’autres semblent le faire par pure protestation.

Comme cette Américaine de 57 ans, venue faire une IRM avec un objet métallique caché sur elle. Un objet plutôt surprenant , d’ailleurs.

Découvrez notre dernier podcast

 

 

Janie a une arme
Dire que la relation entre certains Américains et leurs armes à feu est passionnée semble être un euphémisme. La preuve en est avec cette Américaine de 57 ans originaire du Wisconsin.

 

Alors qu’elle s’apprêtait à subir une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), un examen de radiologie qui permet d’observer en 2D ou en 3D les tissus mous, les os et les articulations du corps, elle avait caché son arme sur elle ! C’est ce que dit un rapport publié par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

 

Se croyant plus intelligente que les règles de sécurité mises en place par le corps médical, elle a cru bon de mentir en répondant à la fameuse question « Portez-vous un objet métallique sur vous ? ».

En conséquence, lorsque les médecins ont allumé la machine, l’arme métallique a été irrévocablement attirée par le puissant aimant, qui s’est déplacé sous l’effet de l’attraction et lui a tiré une balle dans la fesse droite .

IRM + Métal = Danger
Le rapport explique :

Le patient a été examiné sur place suite à l’accident. Les impacts d’entrée et de sortie de la balle sont heureusement superficiels.

Cette précaution contre les objets métalliques n’est pas simplement arbitraire. C’est une règle de sécurité indispensable .

L’IRM fonctionne en détectant les signaux émis par les atomes d’hydrogène dans le corps soumis à un puissant champ magnétique.

Si des objets métalliques sont présents, ils peuvent blesser le patient, endommager l’équipement et fausser les résultats .

 

 

Et ce n’est pas la première fois que des accidents de ce type se produisent. En mai 2023, un Américain qui avait également subi une IRM a été grièvement blessé par son anneau anal . Il pensait que c’était du 100% silicone.

 

 

Merci de partager cette publication avec votre famille et vos amis!
La Petite Gamme
Laisser un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!:

Cette femme avait un objet caché sur elle lors d’une IRM, ce qui s’est passé ensuite va vous faire grimacer
Comme maman ne se sent pas en sécurité, son fils de six ans lui donne des conseils d’encouragement